Plus personne ne l’ignore, les déodorants chimiques sont à la fois nocifs pour notre corps et pour la planète. Allergies, pores bouchées, fonctions hormonales chamboulées, risques de cancer… de plus en plus de consommateurs font le choix des déodorants bios, qui permettent de contrôler les odeurs liées à la transpiration sans pour autant gêner le phénomène de sudation. Est-ce une bonne idée ?

Les marques faisant appel aux parabènes (« -ben ») et aux sels d’aluminium (identifiables sous les appellations « chlorure d’aluminium » ou « aluminium chlorohydraté ») sont les plus controversées.

Première alternative,  la pierre d’alun, qui ne permet pas de stopper la transpiration mais qui élimine les mauvaises odeurs sans avoir de parfum naturel particulier. Choisir plutôt celle composée de Potassium et non d’Ammonium.

Seconde alternative, les déodorants qui contiennent des huiles essentielles : elles éliminent les bactéries liées à la transpiration et dégagent un subtil parfum.

Enfin, il existe également des déodorants au bicarbonate de soude ou contenant des agents absorbants.

A vous de choisir !